Exemples d'optimisation de filières > Les ressourceries

    Exemples d'optimisation de la filière

    mission déchet.JPG

    Sommaire

    Page 1  Le co-compostage
    Page 2  Les ressourceries

    Problématique

    En 20 ans, la quantité de déchets dont la collecte et le traitement sont à la charge des collectivités a quasiment doublé. Or, les installations de traitement régionales souffrent d'une pénurie de capacité d'accueil et tout projet d'agrandissement ou de création génère systématiquement une forte opposition de la population. De plus, les coûts de prise en charge des déchets ménagers sont eux aussi en constante augmentation, puisqu'ils ont été multipliés par 20 en 40 ans.

    Les collectivités souhaitent donc modifier leur mode de gestion selon deux axes : 
    • réduire la quantité et la toxicité des ordures ménagères qu'elles ont à éliminer ;
    • mettre en place de nouvelles filières de valorisation matière pour des gisements de déchets qui partaient jusqu'alors en incinération ou enfouissement, et ce dans un contexte économique mondial qui tend à rechercher des matières premières secondaires.



    Présentation des ressourceries

    Les Ressourceries®, par leurs fonctions de collecte, de valorisation, de revente et d'éducation à l'environnement participent à cette démarche. Leurs activités s'inscrivent dans un schéma territorial de gestion et de prévention des déchets, en cohérence avec la politique nationale de stabiliser la production des déchets. En prolongeant le cycle de vie d'un objet, elles contribuent à ralentir la production des déchets et complètent utilement la palette des outils de gestion des déchets en optimisant notamment les performances des déchetteries et des collectes d'encombrants.

    À travers une démarche de professionnalisation, les Ressourceries® se posent comme de véritables acteurs locaux de l'économie sociale et solidaire, créateurs d'emplois et initiateurs de formations spécialisées. Elles contribuent également au développement du lien social et de la solidarité sur leur territoire. Acteurs du développement économique local, les Ressourceries® sont partenaires des collectivités, entreprises et associations présentes sur leur territoire d'intervention.

    Enfin, les Ressourceries® ont un rôle d'éducation à l'environnement, de promotion de l'éco-citoyenneté et de la consommation responsable, à travers leurs activités et les animations qu'elles proposent.


    Ressourcerie. Photo Jacques Le Goff / ADEME


    En Franche-Comté

    Dans notre région, des acteurs ont proposé un programme d'accompagnement des porteurs de projets de Ressourceries®, avec comme objectifs de structurer un partenariat et de coordonner une action de développement de Ressourceries® sur le territoire régional.
    Ce programme a été planifié selon 3 phases :

    • phase 1 : diagnostic régional des volontés de création de ressourceries ;
    • phase 2 : expertise des territoires souhaitant accueillir une ressourcerie ;
    • phase 3 : étude de faisabilité et création de la ressourcerie.

    La première phase a permis d'identifier six territoires pour lesquels une volonté politique de soutien à la création d'une Ressourcerie® était avérée, au moment du diagnostic en 2007. Cette étape a été financée par le réseau des Ressourceries, l'ADEME et la Région Franche-Comté.
    Les six territoires concernés sont :
    • la Communauté d'agglomération du Pays de Montbéliard, le Pays des Portes du Haut-Doubs, le Pays Horloger pour le Doubs ;
    • le Pays graylois et les collectivités du nord du département (recouvrant à peu près le territoire du Pays des Vosges saônoises) pour la Haute-Saône ;
    • un projet départemental impliquant l'ensemble des collectivités compétentes en matière de gestion des déchets ménagers pour le Territoire de Belfort.

    La deuxième phase, prise en charge par la Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire (CRESS) et le Centre régional de ressources et d'animation (C2RA), avait comme objectif l'analyse des opportunités des projets en lien avec les volontés politiques locales.

    Les deux premières phases du programme ont été animées par l'association de Lutte contre le gaspillage (ALCG), l'association des Collectivités comtoises pour la maîtrise des déchets et de l'environnement (ASCOMADE) et l'association Traitement recyclage insertion (TRI).

    La troisième phase concerne :
    • le Pays des Portes du Haut-Doubs, qui regroupe 2 intercommunalités : la Communauté de communes des Premiers Sapins (6 communes) et la Communauté de communes de Pierrefontaine-Vercel (44 communes);
    • le SYVETOM avec deux projets (nord et sud) sur son territoire. Pour clairement identifier les secteurs d'étude, référez-vous à la carte suivante :


    SYTEVOM - Identification des deux secteurs détude (Nord et Sud).jpg

    En 2011, l'ADEME Franche-Comté a aidé la création ou l'extension de 7 ressourceries.