Maîtrise de l'energie > Rénovation de l'éclairage public des petites communes

    Rénovation de l'éclairage public des communes de moins de 2 000 habitants

    visuel EP.jpg Dans le cadre de la table ronde nationale sur l'efficacité énergétique, un programme national d'actions d'une trentaine de mesures a été présenté le 16 décembre 2011.

    Une des actions retenue consiste à accélérer la rénovation de l'éclairage public des communes de moins de 2 000 habitants par la mise en place d'opérations exemplaires. L'éclairage public pèse pour 20 % dans le bilan énergétique global des communes de moins de 2 000 habitants et représente en moyenne la moitié de leurs consommations d'électricité. L'éclairage public constitue ainsi le second grand poste de dépense d'énergie dans le budget des communes après les bâtiments. 

    La mise en oeuvre du dispositif a été confiée à l'ADEME et sera conduite en 2012 dans la limite des budgets disponibles.

    La sélection des communes qui bénéficieront de ce soutien financier se fera sous la forme d'appels à candidatures.

    Le dépôt des dossiers pour sélection par l'ADEME se fera en deux phases : 

    1. Pour la première phase, les dossiers seront admis jusqu'au jeudi 31 mai 2012 ;
    2. Pour la deuxième phase, les dossiers seront admis jusqu'au jeudi 13 septembre 2012. Cette deuxième phase permettra notamment d'octroyer un délai plus important aux communes agissant en tant que maîtres d'ouvrage et aux projets de rénovation de l'éclairage public visant les objectifs de réduction de consommation les plus ambitieux (facteur 3 et 4).


    Les objectifs principaux de cet appel à candidatures : 

    • Amorcer l'accélération du taux de rénovation du parc vétuste de l'éclairage public en France par la mise en place d'opérations exemplaires et reproductibles ;
    • Réduire les consommations énergétiques liées à l'éclairage public des communes concernées, au moins d'un « facteur 2 » (division par 2 des consommations initiales) ; 
    • Anticiper le règlement européen qui implique un retrait du marché des lampes à vapeur de mercure en avril 2015 et les textes législatifs français à paraître imposant des actions pour réduire les nuisances lumineuses.


    Renseignements administratifs : Jeannine BELAMINE
    jeannine.belamine@ademe.fr  
    Tél. 03 81 25 50 18.

    Renseignements techniques : Jean-Yves RICHARD
    jean-yves.richard@ademe.fr  
    Tél. 03 81 25 50 13.




    Sommaire

    Page 1  Introduction
    Page 2  Dans l'industrie
    Page 3  Dans l'habitat collectif et tertiaire
    Page 4  Dans l'habitat individuel
    Page 5  Rénovation de l'éclairage public